• Charlélie Couture

    "Transmettre ses idées c’est comme semer une graine dans la conscience d’autrui." 

    ( CharlElie Couture)

     CharlElie_credit_Ludlow_Street05.jpg

    Qu'est-ce qui peut bien pousser un homme à être libre ? Libre comme le vent qui puise sa texture dans les nues changeantes, l'étrangeté de sa force dans le labyrinthe atmosphérique, sa raison d'être dans les perceptions plurielles. A peine sait-on où il se trouve que déjà, une nouvelle perspective l'invite à se déplacer. Se fixer relève de l'impossible. S'arrêter-là, ne serait-ce qu'une seconde, se heurte à l'improbable. C'est un être mobile à facettes réversibles, un tricoteur de points de survie, un maelström artistique à lui tout seul qui se déchaîne paisiblement de l'intérieur, dans l'inéluctable alchimie des sens qui s'attirent, se repoussent ou se mélangent selon le contexte.

     

     

     

    Certains consacrent leur vie à devenir quelqu'un. Lui s'est ingénié à n'être par instant, qu'un peu de tous les autres, peut-être juste pour préserver la faculté de se réinventer chaque jour davantage, au gré de l'inspiration de sa sensibilité. Et puis certainement aussi, par souci de ne pas se laisser emprisonner par l'empressement des apparences, cataloguer par le système normatif de ses semblables. En France, nous le connaissons surtout grâce à ses chansons et ses concerts. Certaines sont devenues des tubes incontournables, d'autres tourbillonnent en bonne compagnie dans le paysage musical. Que nous racontent-elles ? Elles nous décrivent souvent des personnages décalés, animés par des désirs chimériques, en soulevant des questions essentielles égarées dans des atmosphères ciblées par des instants de bonheur intemporel, raniment des émotions uniques qui, si elles font mine de revenir un jour, seront forcément différentes, le tout soigneusement filtré par le tamis de la connivence artistique. N'allez pas pour autant le sanctifier en vedette de variétés. Auteur de poésie, de pensées, d'une multitude d'ouvrages artistiques, compositeur de musique de film, interprète de son propre univers, CharlÉlie Couture n'exprime sur la toile de nos tympans qu'un intervalle ludique de sa perception du monde. De cet aspect de sa personnalité, il nous confie avec un certain embarras : « Je ne fais pas de la chanson. Je fais des poèmes mis en musique. Je suis un peu hybride dans ce domaine, j'ai un peu le cul entre deux chaises. »

    couture.jpgTrès connu pour ses chansons, CharlElie, formé à l’Ecole Nationale Supérieure des Beaux-Arts, a néanmoins toujours poursuivi ses recherches d’esthète en peinture, sculpture et photo.

    sculpture1peint-cc.jpg

    De 1981 à 2004 il réalise des images poétiques, inspirées par ses nombreux voyages (chambres d’hôtel, paysages urbains). Installé à New York depuis 2004, ses recherches se concentrent autour du thème de la « RE-construction ». La ligne blanche est une symbolique de la règle du jeu civil.

    En 2007, il invente le concept des « Photo-Grafs »,  « deuxième degré d’interprétation », œuvres mixtes conçues comme « la rencontre entre la captation objective de la réalité photographique et la subjectivité du mystère intérieur formalisée par la peinture, écriture-graf ».

    Entretien avec CharlÉlie Couture :

     

      aroutcheff.jpg
    Loin du Mythe est une expérience graphique et narrative. Sur un texte de Charlélie, Vincent Gravé met en images le rêve de Jamy.
    Témoignage, reportage, vision d'un monde qui se débat pour exister. Quand la musique scande la vie au rythme d'une basse, d'un riff plaqué sur guitare. Charlélie, le musicien, le peintre, Vincent Gravé, le dessinateur, deux artistes qui nous racontent la création, la leur et celle de Jamy. Petit à petit, ses chansons naissent, ses mélodies s'éclatent sur les pages, la foule danse au son de sa voix."

    Loin du Mythe et pourtant si près de la réalité.
    Une plongée dans la scène rock. Ni Bercy, ni le Zénith. Non, les petites salles, les MJC, un monde urbain couleur rouille, le bruit d'un train qui ne devrait plus rouler. Le son et la sueur de ceux qui veulent sortir. Le rêve qui se construit en décibels. Sur scène, sur les murs, dans leurs chambres, le cerveau pressé par un casque, la musique à fond, ils créent. Ils jouent.


     Petit bonus les filles .......

    La chanson que j'écoute en boucle depuis pas mal d'années .....

    Quand CharlÉlie quitte la palette de ses rêves pour nous observer, que nous dit-il dans le feu de l'action ? « Au fond de moi, je suis assez optimiste quand je vois les gens un par un, et pessimiste quand je les vois agir en groupe. » Simple constat. Georges Brassens n'en avait-il pas fait aussi l'une de ses plus belles chansons ?



    Pour en savoir plus
    :

    http://gallery.charlelie.com/    http://www.charlelie-officiel.com/

    Sources : Un monde de bulles,Aldo Campo, @dam. 

    « JukeboxRegaaaaarde c’que Maman fait ! Il r’garde pas ! »

  • Commentaires

    1
    Mercredi 23 Mai 2012 à 06:39
    Nova

    Je connais certaines de ses oeuvres depuis que je suis gosse, j'ai beaucoup de respect pour le personnage, mais j'avoue ne pas l'écouter de moi-même...j'approfondirai peut être un jour :)

    2
    Mercredi 23 Mai 2012 à 10:27
    Adam

    Hé bien alors, c'était l'occasion !Un musicien génial, et comme toi, beaucoup de respect pour ce sacré bonhomme

    Tu as laissée plein de traces de peinture !!!! Ca viens de chez toi , j'avais fais mon petit ménage!

    Bises et bonne journée Nova

    @dam

    3
    FAN
    Mercredi 23 Mai 2012 à 11:10
    FAN

     J'ai toujours aimé Tom Novembre et Charlelie Couture!!! Charlelie est "multifonctions" en tant qu'artiste et très bon en tout!! J'aime beaucoup ton hommage!!Il est vrai que l'on ne parle pas assez de lui et de Tom l'acteur!!! J'aime beaucoupla chanson  "s'aimer si" de Charlelie et sa manière de voir le monde!!Je t'ai pris son autoportait!!! BISOUS FAN

    4
    Mercredi 23 Mai 2012 à 11:34
    Tmor

    Hello,

    Bel article bien détaillé.

    Comme un avion sans aîles, j'adore !

    J'ai eu l'occasion de découvrir lors d'une expo quelques unes de ses oeuvres, bel unviers visuel.

    @+

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    5
    Mercredi 23 Mai 2012 à 15:40
    Adam

    Bonjour FAN, j'aime aussi son frère Tom, il a également plusieurs cordes à son arc ! Une bonne génétique, leur père prof aux beaux Arts et la mère prof de lettres ! Je parle des personnes qui me touchent et qui ont su conduire leur vie en accord avec leurs envies ou leurs idéaux et je suis content de le partager!

     

     "Avec pudeur et autorité. Sous l'apparence d'un rêveur élégant,Tom Novembre promène le costume de son assurance fragile: avec sa voix de contrebasse et son charme statutaire, avec son sourire tendu et l'acuité de se gestes, il est de ces arbres aux racines infinies qui s'implantent dans le souvenir.
    Tom Novembre est un personnage énigmatique et puissant.
    ...
    Il est de ces amis qui deviennent des frères..."

    CharlElie Couture

    Bises

    @dam

    6
    Mercredi 23 Mai 2012 à 15:53
    Adam

    Coucou Thierry,

    comme toi j'aime beaucoup Comme un avion sans ailes, c'est celle que l'on trouve le plus sur le net , sinon, il n'y à pas grand chose en vidéo Merci de ta visite à pluche

    Alors, on se fait plaisir .............et d'époque

    @dam

     

    <iframe src="http://www.youtube.com/embed/068G1r0hP28" frameborder="0" height="315" width="420"></iframe>

    7
    Jeudi 24 Mai 2012 à 00:10
    fanfanchatblanc

    J'aime les hommes-orchestres et encore plus les hommes libres dotés de quelque talent.. là je suis servie... et avec son frère Tom Novembre.. voilà une paire qui ne saurait me déplaire... Bravo à toi Adam pour cette belle présentation et mise en valeur de ce grand Monsieur... Comme lui je suis assez optimiste quand je vois les gens un par un.. etc....

    Bisous de la nuit Adam. A plus.

    8
    Jeudi 24 Mai 2012 à 08:14
    Adam

    Bonjour Fanfan,

    le Papy a raison tu es un oiseau de nuit Merci pour ton gentil com' et restons optimistes

    Bisous et bonne journée ensolleillée

    @dam

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :