• Guimauve le conquérant

     

    guimauve2

    François Hollande (27-29%) franchit en tête la ligne du premier tour de l'élection présidentielle, devant Nicolas Sarkozy (25% et 27%), selon les premières estimations des résultats du premier tour de l'élection présidentielle 2012.

     

    Jacques Généreux, l'économiste du Front de Gauche, donne son analyse des scores du premier tour :

    " Nous avons gagné une première bataille : nous avons fait exister le Front de Gauche. Et il faut apprécier cette énorme progression de la gauche. Pour nous, cette victoire n'est que la première : nous aurons vraiment gagné quand nous arriverons en tête.


    Les analyses chiffrées ne sont pas les nôtres, nous retenons le mouvement humain qui s'est créé.

    Nous avons pris au FN des voix de l'électorat populaire. Mais pas assez. Si nous n'avions pas été là, le score de Marine Le Pen aurait été encore plus élevé. C'est Nicolas Sarkozy et la banalisation de la xénophobie qui ont renforcé le Front National. C'est ce transfert de voix-là qu'il faut retenir.

    De notre côté, si nous avions été en-dessous de 10%, ça aurait été décevant. Mais là, c'est une satisfaction. Et attendons les vrais chiffres !"


    Jean-Luc Melenchon : "Nous aurons été la seule force politique nouvelle qui ait percé dans cette élection. C'est nous dès lors qui avons les clés du résultat. 

    A cette heure en conscience, il n'y a rien à négocier. Je vous appelle à vous mobilisez aux rendez-vous qui vous sont donnés. Le 1er mai auprès des syndicats et le 6 mai, sans rien demander en échange, pour battre Sarkozy.

    Je vous demande de ne pas traîner les pieds et de vous mobilisez comme si c'était pour me faire gagner moi l'élection présidentielle.
    Il faut briser l'axe Sarkozy-Merkel."

     

    Ségolène Royal : "Jean-Luc Melenchon a fait une belle déclaration à l'image de sa belle campagne."

     

    La première partie de campagne est terminée, les deux nominés sont connus et tous les autres sont éliminés, avec plus ou moins de bonheur et de pourcentages pour préparer les législatives. Les professionnels de la politiques se sont taillés la part du lion et paradent sous les feux de la rampe, les représentants issus du monde du travail ont subit une fois de plus une nouvelle défaite. Les français jugent que chacun doit rester à sa place, il y a ceux qui savent, ceux qui sont appelés aux responsabilités et les autres qui doivent, pour faire court, « fermer leur gueule » !

     Depuis des décennies, l’on fait croire aux citoyens que la politique c’est plus complexe que l’on dit et que nos élus malgré, toutes les difficultés, font de leur mieux pour améliorer nos conditions de vie et de notre pays. Les programmes archaïques, irréalisables et farfelus de LO et du NPA ont été sanctionnés par les électeurs, on ne trompe pas les français avec de tels arguments. En 2007 déjà, dans les « échos » et dans « l’express », le programme de la LCR était dénigré, méprisé par des journalistes qui n’ont qu’une lointaine idée de ce qu’est un ouvrier.

     Ce qui a sans doute échappé à de nombreux chroniqueurs politiques, c’est qu’aujourd’hui, nombre des mesures défendues par l’ancienne LCR en 2007 se retrouvent au cœur du débat, et ont été reprises par des partis plus « crédibles » : la dette, les salaires, les licenciements, les banques, la santé ou l’énergie…chacun se l’appropriant et l’édulcorant à sa façon. Les programmes défendus par ce que l’on appelle l’extrême gauche sont-ils archaïques ou en avance sur leur temps ?

     La crise n’est pas tombée du ciel, elle est l’aboutissement de politiques dictées par les banques et les grands groupes industriels aux gouvernements de droite comme de gauche. L’utopie, c’est penser améliorer la vie des français sans affronter les groupes financiers et les actionnaires des entreprises du CAC40. Il faut que les travailleurs, qu’ils soient actifs, chômeurs ou précaires, prennent conscience qu’ils n’auront que ce qu’ils prendront. Il faut opposer aux programmes qui privilégient les intérêts des classes dominantes, un programme qui privilégie les intérêts des classes opprimées.

     Le score du Front De Gauche moins bon que prévu et la troisième place du FN montre que rien n’est gagné. Le monde du travail doit seulement se rappeler qu’aucune avancé sociale n’est le fait de l’extrême droite, au contraire ce parti a toujours été dans le camp du patronat. Pour le moment, la priorité est de dégager Sarkozy, qui depuis cinq ans s’est appliqué à obéir aux désirs des plus riches. Déjà, comme ministre de l’intérieur, il avait commencé un véritable travail de sape pour diviser et fragiliser la société française. Jamais les inégalités ont été si criantes et les conditions de vie des plus pauvres si précaires.

     Une autre politique est possible, nous ne sommes pas obligés de subir ceux qui nous trompent et nous mentent impunément. Ayons le courage de nous rassembler et de rappeler à nos dirigeants qui ont abandonné le pouvoir aux marchés financiers et aux technocrates de Bruxelles, que nous serons vigilants. La responsabilité de l’avenir est entre nos mains, et pour le futur de nos enfants et petits enfants, nous ne devons pas être prisonniers d’un modèle omnibulé par la seule croissance. Il faut commencer à réfléchir différemment, et que tous ensembles nous nous occupions de politique, sans se la faire confisquer par une poignée de professionnels qui tôt ou tard finissent toujours par nous oublier !

    Conscience Citoyenne Responsable

     

     

     

    655699NoSarkoDay2.png

    Le 6 mai, il faut mettre Sarkozy dehors !"

    1-tour2.png

    Jean-Luc Mélenchon a appelé dimanche à "battre" le président sortant Nicolas Sarkozy au second tour de l'élection présidentielle le 6 mai "sans rien demander en échange".

     

    « Mes amis pour autant qu'elles soient fiables les premières estimations nous permettent de tirer quelques enseignements. Le premier est que notre peuple est déterminé à tourner la page des années Sarkozy ! Le total  des voix de droite recule par rapport à 2007 mais l'extrême droite est à un haut niveau. Nous avons donc eu raison de baser notre campagne sur l'opposition à l'extrême droite.
    Nous nous sommes sentis seuls dans la bataille contre Marine Le Pen. Nous avons eu à porter sur notre dos l'essentiel du combat. Honte à ceux qui nous ont tiré dessus plutôt que de nous aider ! Souvenez-vous toujours des noms de ceux qui nous ont tiré dessus plutôt que de nous défendre.
    C'est le score du Front de Gauche qui tient la clé du second tour.  C'est vous tous qui avez cette décision. Nous avons été la seule force politique  nouvelle, la seule qui est percée et qui soit née dans cette élection. C'est nous qui avons les clés du résultat. Je vous appelle en conscience à assumer cette responsabilité sans vous occuper des commentaires, des petits jeux,  des pronostics.

    Je le dis très clairement il n'y a rien à négocier. Notre engagement n'a besoin d'aucune autorisation, aucune cajolerie, je vous appelle à aller aux rendez-vous donnés : le 1er mai pendant les manifestations et le 6 mai sans rien demander en échange. Le 6 mai, il faut  battre Sarkozy ! Je vous demande de ne pas traîner les pieds, je vous demande de mobiliser comme s'il s'agissait de me faire gagner moi-même l'élection présidentielle. Ne demandez rien en échange, seulement l'acte de votre conscience. La bataille que nous menons n'est pas personnelle, il s'agit de retourner la table, de renverser la tendance, il faut briser l'axe Sarko-Merkel.  Il sera clair, net, et sans bavure que c'est nous qui faisons les décisions à gauche et dans le pays ».Parti de 5% l'été dernier dans les sondages, Jean-Luc Mélenchon pulvérise le score de Marie-George Buffet en 2007 (1,93%) après 30 ans de chute du PCF. L'ex-sénateur PS avait appelé à la "résistance" pendant sa campagne en s'appuyant sur le "non" au référendum de 2005.

     

    Par Actu France Soir
    « Le sens de la vieOn s'éclate...... »

  • Commentaires

    1
    Dimanche 22 Avril 2012 à 23:47
    Papy Mouzeot

    Bonsoir mon cher poto,

     

    Voici mes premières réflexions à chaud...

     

     

     

    Je vais te faire une confidence...

    J'ai écumé beaucoup de sites francophones aujourd'hui et les différents scores que j'ai pu relever que ce soit au Canada, DOM-TOM, Grande-Bretagne, USA, sont aux antipodes du score annoncé en métropole. J'en viens à me poser beaucoup de questions car il n'y a qu'en Nouvelle Calédonie que le monarque à réussi à dépasser les 50 %. Dans toutes les autres destinations il pateaugeait lamentablement autour des 20% alors que Hollande dépassait allégrement les 30% et la candidate fasciste avoisinnait les 16%.

     

    Que pouvons-nous en déduire ? 

     

    Ça pue l'arnaque à plein nez !

     

     

    Amitiés fraternelles,
    Le Papy 

    2
    Lundi 23 Avril 2012 à 00:19
    Adam

    Oui Papy ,

    j'y ai pensé de suite et tu sais que je n'ai pas besoin de boule de cristal

    Si tu m'offre l'image, je la sort de son coin J'ai vu ton article, trop fort Papy météo !!!!

    Amitiés et bises de Danette

    @dam

    3
    Lundi 23 Avril 2012 à 06:34
    caroleone

    Merci Adam pour le discours de Mélenchon, je n'avais pas eu le temps d'écouter ni de lire tout ça en rentrant hier du dépouillement. J'étais un peu dépouillée comme tu t'en doutes, dans mon quartier le pen est seconde !!

    Il y a magouille comme le pense papy, c'est invraisemblable qu'il soit encore au second tour. Je dois avouer que mon calme et ma sérénité affichées pour la circonstance électorale tomberont vite fait si l'autre est réélu , le côté noir a bien repris le dessus déjà !!

    J'espère juste arriver à me raisonner encore pendant 15 jours !!

    Bises

     

    caro

    4
    Lundi 23 Avril 2012 à 09:03
    Adam

    Bonjour Caro,

    je suis très déçu, les français sont et restent des veaux : Sarko n’a meme pas été éliminé, je suis sidéré.
    Guimauve va finir le sale boulot commencé par Sarko en France. On se retrouvera au mieux avec Lepen au pouvoir dans moins de 5 ans au pire avec une dictature ...
    Sans compter que les marchés financiers pourraient lancer leur attaque sur la France d'ici le deuxième tour...Aller on se remotive

    Bises

    @dam

    5
    Lundi 23 Avril 2012 à 20:53
    cafardages

    on doit avouer qu'on avait un peu la tête dans le sac hier soir !

    6
    Lundi 23 Avril 2012 à 21:59
    Adam

    Bonsoir les petits Cafards,

    oui même aujourd'hui la tête dans le sac ! c'est une grosse victoire pour Wall Street, Goldman sachs, BCE, OTAN, FMI et toute la racaille planétaire!!

    C'est pô juste ! Alors au vert pour la journée et grande dépense physique pour évacuer toutes ces ondes négatives !!!

    Amitiés

    @dam

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :