• Instant Câlin avec la plus petite souris du monde

    enhanced-buzz-12865-1338696242-1.jpg

    enhanced-buzz-6478-1338696275-3.jpg

    enhanced-buzz-29245-1338696312-5.jpg

    Mais non c'est le pissenlit qui est exceptionnel !!!!!

     

    (Source)


    6 commentaires
  • theorie-du-singe-enivre.png

     

     

     

     

     

      singes-23.gif

     

    La plus fameuse des théories et observations de Terence McKenna fut sans doute son explication de l'origine de la pensée et la culture humaine. McKenna théorisa que lors du recul des jungles nord-africaines à la fin de l'ère glaciaire la plus récente, laissant la place aux prairies, une branche de nos ancêtres primates arboricoles abandonnèrent les frondaisons et vécurent à découvert, suivant les hordes d'ongulés, glanant ce qu'ils pouvaient lors des déplacements.
    Parmi les nouveaux composants de leur régime alimentaire, se seraient trouvés des champignons contenant de la psilocybine qui poussaient dans le fumier des troupeaux d'ongulés. McKenna supposait que l'augmentation constatée de l'acuité visuelle sous l'influence de la psilocybine était un instrument de la domination humaine sur leurs proies. Il argumenta aussi que les effets de doses légèrement supérieures, qui comprennent une augmentation des performances sexuelles - et dans des doses encore plus élevées des hallucinations extatiques et la glossolalie - donna des avantages évolutionnaires aux tribus qui les utilisaient. Il y aurait donc eu de nombreux changements induits par l'introduction de cette drogue dans le régime des primates. McKenna théorisa que, par exemple, la synesthésie (flou des frontières entre les sens) causée par la psilocybine conduit au développement du langage parlé : la capacité de former des images dans l'esprit d'une autre personne en utilisant des sons vocalisés.

    aulapinblanc.blogspot.com
    Under Creative Commons License: Attribution Non-Commercial

      singe-1.gif

     

    Terence Kemp McKenna (16 novembre 1946 - 3 avril 2000) était un écrivain et philosophe américain. Il se fit connaître pour ses spéculations sur des sujets allant du Manuscrit de Voynich, aux origines de l'espèce humaine en passant par la théorie de la nouveauté, qui postule que le temps est une vague fractale de nouveauté croissante qui culminera de manière nette en 2012. Son concept apparaît comme impliquant un mélange de substances chimiques hallucinogènes, gaïaïsme et de chamanisme. Il éprouvait un intérêt particulier pour les substances psychédéliques et leur rôle dans la société ainsi que l'existence au-delà du corps physique. On le décrit généralement comme un auteur américain, orateur public, métaphysicien, psychonaute, philosophe, ethnobotaniste, historien de l'art, et anarchiste auto-proclamé, anti-matérialiste, écologiste, féministe, platonicien et sceptique. Au cours de sa vie, on a pu noter sa grande connaissance des psychédéliques, de la métaphysique, des enthéogènes à base de plantes, du chamanisme, du mysticisme, de l'hermétisme, du néoplatonisme, de la biologie, la géologie, la physique, ainsi que la phénoménologie.

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Terence_McKenna_%28%C3%A9crivain%29

     

    terence_mckenna.jpg

     


    2 commentaires
  • Obama à Roswell: «Je suis venu en paix !»

     

    Obama-passe-a-Roswell-mais-ne-confirme-pas-l-existence-d-ex

     

    L'occupant de la Maison Blanche, Barack Obama, s’est rendu le 21 mars dernier à Roswell dans le Nouveau-Mexique, ville devenue célèbre en 1947 suite un accident inexpliqué : version officielle : une sonde ; version non-officielle : un crash d’OVNI.

    Le président a parlé quelques secondes devant les caméras,  arborant un sourire de circonstance et faisant appel à son humour habituel :
    "Nous avons atterri à Roswell, et j'ai annoncé aux gens, lorsque j'ai atterri, que je venais en paix", a plaisanté M. Obama, clin d'oeil à une expression attribuée à des extra-terrestres dans des œuvres de fiction, dont "Toy Story".

    Roswell, une ville de quelque 50.000 habitants, est connue dans le monde entier pour avoir été le théâtre présumé, selon des théories du complot tenaces, du crash d'une soucoupe volante en 1947, qui aurait été ensuite caché par l'armée et le gouvernement américain.
    "Quand je rencontre des garçons de neuf ou dix ans, ils me demandent "êtes-vous allé à Roswell et est-ce que ce que l'on raconte est vrai?", a poursuivi M. Obama, venu vanter à Maljamar, à 80 km de là, sa politique énergétique dans un champ pétrolier.

    "Et je leur réponds : si je vous le dis, je devrai vous tuer après", a ajouté le président américain. "Et vous savez, ils en ont les yeux écarquillés !", a-t-il développé, un sourire en coin.

    "Nous allons garder nos secrets", a promis le président.

     

    Dis Obama...

     

    mickey.jpg

     

    Source : Courrier-Picard


    6 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique