• Solutions locales pour désordre global

    coline_iannis-3617a.jpg
    Coline Serreau
    « Je voulais que ça soit un film très pédagogique, mais où l’on ne s’embête pas ; un film plein d’humour qui donne envie de changer. L’idée était de ne pas faire un film culpabilisant ni dépressif, mais de dresser un constat. On met des vrais mots sur les situations à propos desquelles on nous ment en permanence. Mais on dit aussi qu’à travers le monde des tas de gens ont la même philosophie de vie : ils réparent et ils font ».
    Solutions locales pour désordre global, documentaire de Coline Serreau   est un film qui carbure à l’enthousiasme et à l’optimiste.
     
    Il existe aujourd’hui à travers le monde une grande conscience sociale écologique. Il ne s’agit pas d’un mouvement organisé, mais d’initiatives morcelées. Des solutions locales qui ne demandent qu’à croître et à multiplier.

    Solutions locales pour désordre global oppose deux constats antagonistes : notre planète est épuisée, mais rien n’est irrémédiable. Seuls, nous, citoyens possédons les clés et le pouvoir, un pouvoir horizontal, pour que nous vivions mieux.

    L’agriculture moderne épuise la terre. Et les hommes. Surtout les femmes, d’ailleurs. Et ce n’est pas une boutade. Intensive, guerrière et masculine, elle laboure, viole, ravage la planète. Du Nord au Sud :
    En Inde, quand les paysans ne se suicident pas (il s’agit du plus haut taux de suicides d’agriculteurs dans le monde), ils s’entassent dans les bidonvilles, en périphérie des grandes villes ou encore se louent sur les propres terres qu’ils ont vendues pour rembourser leurs dettes.
     
    Autre exemple : l’Île de France. Dans cette agglomération de 12 millions d’habitants, il n’y a plus que 150 maraîchers quand on en comptait 350 il n’y pas si longtemps. On perd entre 30 et 35 000 exploitations par an en France. Comment ferons-nous quand nous aurons besoin de l’agriculture pour subvenir à nos besoins ?

    Le pétrole va finir par manquer. La France dépend des camions et des avions qui chaque jour alimentent Rungis. Nous disposons de 3 ou 4 jours d’autonomie. Les politiques ont-ils réfléchi à des solutions  ?

    Il s’agit de se retrousser les manches pour mettre en place un modèle de développement qui respecte l’homme et son environnement. La cinéaste a tourné, caméra sur l’épaule, en France, au Maroc, au Brésil, en Inde, en Ukraine. Durée du tournage : un an. Durée du montage : deux ans. 170 heures de rush. De quoi faire 6 films d’une heure et demi chacun.
     
    Elle donne la parole à ceux qui agissent  : des représentants du Mouvement des sans terre, le créateur d’une Amap en région parisienne, un agriculteur ukrainien qui cultive bio depuis 30 ans, le fondateur de l’association Kokopelli qui conserve des semences et les distribue partout dans le monde, des chercheurs (voir leur liste complète ci-dessous, après la vidéo). Leurs propos, toujours passionnants, ouvrent la porte des possible
      Coline Serreau les a laissés s’exprimer. Leurs idées, leurs initiatives, pour l’heure parcellaires, se développent. Leur point commun ? Ils ont compris qu’on ne changerait pas la société si l’on ne changeait pas aussi la façon dont nous nous nourrissons. Utopique ?
    Source : Agoravox
    « La belle verteSarközy perd son immunité »

  • Commentaires

    1
    FAN
    Vendredi 15 Juin 2012 à 15:41
    FAN

     Bravo à Coline!!allons siffler avec elle sur la colline!!!!!!Résistons et puis elle est alliée avec rabhi, alors, je suis rassurée!! Aux infos, ils y avaient un jeune éleveur de poules qui pleurait car celles-ci n'avaient pas pu s'alimenter durant 1journée!!Le spoules nombreuses étaient toutes dans un immense local alors qu'autour de celui-ci, c'était la verdure!! LA HONTE, à ce système de poules en fermées!! On lui a appris à faire du fric à ce jeune pas à nourrir la population!! Il faut remettre tout à plat!! Il n'est pas trop tard pour remanger des oeufs de la poule qui court chercher sa nourriture dans la terre et trouver les ti cailloux pour la coquille!! Soyons optimistes, mais cela viendra par l'éducation !! Tu as des petits-enfants?? moi, mes enfants savent faire du jardin bio!!! BISOUS FAN

    2
    Vendredi 15 Juin 2012 à 16:01
    Adam

    Bravo pour tes enfants, ma fille fait son jardin bio et mon fils attaque cette année !!! Ils savent aussi faire leurs conserves .

    Le blog, c'était avant tout pour eux, mais ils ont ça dans les gênes !!! Sur que tes poules n'ont pas en plus le même gout que celle du super marché. Et oui, tu as vu il y à Pierre Rabhi dans la vidéo, je t'avais dis que je le connaissais depuis longtemps ce sage !!! C'était pour conclure ma petite série

    Bisous FAN

    @dam

    <iframe src="http://www.dailymotion.com/embed/video/xin8nd?&syndication=115573" frameborder="0" height="240" width="320"></iframe>
    Questions pour un couillon par VEGOLOTE

    3
    Samedi 16 Juin 2012 à 19:49
    Caroleone

    Bonsoir Adam,

     

    C'est bien qu'elle sy mette aussi à relayer toutes les actions qui existent qui ne font pas partie de celles des écolos verdâtres à la manque qui eux ne connaissent l'écologie que de derrière leur bureau ...qui ne savent même pas ce que c'est que de se salir les mains et de se baisser pour ramasser sa récolte. Mon côté écolo, je le prends des peuples de la terre et de ceux qui se battent pour elle D'ailleurs un célèbre slogan  Tierra y libertad qui nous vient d'Emiliano et qui se pérennise toujours de nos jours avec les luttes zapatiste.

    Mais, c'est vrai que je parle souvent des latinos mais de jolies choses existent aussi chez nous, comme les AMAP et kokopelli et tu vois comme il faut que les mouvements se rejoignent sans esprit sectaire comme c'est le cas au forum mondial. Je crois beaucoup aussi en l'émancipation des mouvements de femmes autour des valeurs de l'écologie et du travail de la terre.

    Voilà Adam.....

    Bonne soirée et bises

     

    caroleone

    4
    Samedi 16 Juin 2012 à 20:17
    Adam

    Bonsoir Caroléone,

     

     

    Coline est tombée dans l'écologie toute petite, ce n'est pas une débutante!!

    Coline Serreau avait redonné espoir aux femmes en 1973 avec son documentaire Mais qu’est ce qu’elles veulent ?. Près de 40 ans plus tard, inchangée malgré la célébrité et le succès, elle revient à ses anciennes amours et redonne espoir à tous ceux qui croient qu’une autre agriculture est possible.

    Chapeau à cette grande dame si discrète qui est une combattante de la première heure pour l'écologie à travers le monde !!

    Content que ça t'ai plu, bon weekend à toi!

    Bises

    @dam

    Coline Serreau et Colibris, réparer la Terre qui est morte !

     

    <iframe src="http://www.dailymotion.com/embed/video/x86v1a?&syndication=115573" frameborder="0" height="240" width="320"></iframe>
    Pierre Rabhi & le Mouvement Colibris par mouvementcolibris

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :