• The Cure

    The Cure annoncé au festival des Vieilles Charrues

    The-Cure.jpg

    Plus de quatre ans après son dernier concert, le groupe The Cure revient en France Après une première date le 30 juin aux Eurockéennes de Belfort, on pourra voir le groupe anglais aux Vieilles Charrues le 20 juillet, dix ans jour pour jour après leur premier passage au festival. Une petite partie de la programmation de la 21e édition du festival breton qui se tiendra à Carhaix du 19 au 20 juillet prochains sur le thème des super héros a été dévoilée ce mardi : dix petits noms au total sur les trois journées du 20, 21 et 22. Le 20 juillet, outre la formation de Robert Smith, on retrouvera les petits prodiges britanniques de Metronomy, le duo français Brigitte et l'anglaise Hollie Cook, reggae girl fille du batteur des Sex Pistols, Paul Cook. Le 21 juillet, après la sensation belge Selah Sue et l'inclassable et tellement classe Hubert-Félix Thiéfaine, on pourra compter sur le duo Justice pour transformer la prairie en dancefloor sauvage. Le 22 juillet, la «Blonde» et douce Coeur de Pirate enchantera les festivaliers avant la tornade des plus jeunes old school du rap français, les Parisiens de 1995. Le même jour, le collectif marseillais Chinese Man sera aux platines. Une autre «surprise» est annoncée pour mercredi 1er février à midi. «L'intégralité de la programmation de l'édition 2012, dont celle de la journée du jeudi 19, sera annoncée mi-avril», précisent les organisateurs dans un communiqué. Billetterie : réservez dès maintenant vos places pour la tournée de The Cure.

      Samedi 30 juin 2012


    Premier groupe confirmé pour cette 24ème édition des Eurocks : The Cure ! Depuis 1976, le groupe, sous la houlette du charismatique Robert Smith, a sorti quatorze albums studio dont certains, devenus des monuments de la chanson de ces 30 dernières années.
     

     

     

     
     
     

      Biographie de The Cure

    Autant à l’époque on n’avait aucun mal à dire de ce groupe qu’il était new wave et/ou gothique, autant maintenant The Cure n’est pas très évident à situer. Dans une certaine mesure il annonce visiblement le mouvement gothique (vêtements noirs, rouge à lèvres carmin pour les garçons et les filles, préciosité vampirique, musique dark qu’on croirait sortie d’une église branchée sur secteur, mitaines et crucifix celtiques, etc) mais reste aussi tributaire, indubitablement, du mouvement punk. On ne se tromperait pas beaucoup en tous les cas, en disant justement qu’il s’agit d’une musique post-punk à tendance rock gothique. A l’instar de Siouxsie and the Banshees, Killing Joke, Adam and the Ants, Devo ou Bauhaus, The Cure vient se loger dans le creux de la vague punk, un peu comme si un tsunami venait de tout balayer et que ces groupes se retrouvaient à composer sur des ruines d’où peut-être ce peu de « joie de vivre ». Là où le punk flirtait avec les idéaux révolutionnaires et l’absence de Pouvoir, le post-punk va se rendre compte que la société à la fâcheuse tendance à tout récupérer, à tout phagocyter et que l’unique chose qui compte au fond c’est la poésie et l’irréductibilité de la mort (ce n’est pas pour rien que la chanson des Cure « killing an arab » fait référence à l’Etranger de Camus et à son existentialisme). Ceci étant dit, il ne faut pas croire que le post-punk soit toujours sous dépression. Dans une interview datant de 1989,Robert Smith le leader des Cure (qui se défend énergiquement d’être goth) déclarait au sujet de son (dark) album Disintegration qui venait de sortir : « ça parle juste de ce que je suis en train de faire, comment je me sens. Mais je ne suis pas tout le temps comme ça. C’est ça la difficulté d’écrire des chansons qui sont un peu dépressives. Les gens croient que tu es comme ça tout le temps mais c’est faux. C’est juste que j’écris précisément quand je me sens déprimé, c’est tout ». Certain(e)s ne jurent que par cet album, d’autres par Pornography (1982), album mythique écrit par Smith à l’âge de 20 ans. D’autres encore par l’album Boy’s Don’t Cry (80), qui est une « réécriture » pour le circuit américain du précédent album british Three Imaginary Boys (il y a des titres en moins et des titres en plus). C’est incroyable de voir d’ailleurs à quel point certaines des chansons de Cure vieillissent bien. On dirait même qu’elles se sont bonifiées avec le temps, comme pour le vin. Quand on jette un coup d’œil sur l’étiquette de la « bouteille » on tombe sur : Robert Smith (guitare et chant) né le 21 avril 1959 à Blackpool, Porl Thompson (sax), Simon Gallup (basse, clavier) et Boris Williams (batterie) né à…Versailles, France. Même si le groupe continue à jouer et qu’il a produit de bons albums dans les années 90, il n’en est reste pas moins que Cure est aux années 80 ce qu'est Hendrix aux années 70. Les Cure c’est les années 80 et les années 80 c’est cinq albums à écouter très fort  : Boys Don’t Cry, Pornography, Disintegration, The Head on the Door (avec la chanson « Close to Me ») et Faith. !

    Après leur album The Cure en 2004, le groupe retourne en studio en 2007 pour enregistrer leur 13ème album studio intitulé... Dream Thirteen. Un double album intitulé Dream Thirteen, sort le 13 octobre 2008, introduit par les singles "The only one", "Freakshow" et "Sleep when I'm dead".
        Sources : Les Eurocks, Le Parisien, @dam
    robert-smith-44 s200

     

     

     

     

    « Saint-Nicolas, un président au-dessus de tout soupçonLe viol c'est quand le harcèlement sexuel n'est pas réussi »

  • Commentaires

    1
    Samedi 5 Mai 2012 à 21:59
    Tmor

    Hello,

    Tu touches dreoit dans le mille. Je suis un vieux fan ! J'ai des potes qui ont monté un groupe de reprise en français bien décalé dans le texte par contre au niveau zic c'est vraiment dans le ton :

    http://www.myspace.com/lestheremede

    Bon dimanche.

    2
    Samedi 5 Mai 2012 à 22:22
    Adam

    Excellent ton lien, MDR !!!

    Moi aussi vieux FAN !!!

    Je conseille à tous d'aller sur ton lien, musique au poil et dialogues hilarants !

    Amitiés Thierry

    @dam

    <iframe src="http://www.dailymotion.com/embed/video/x3rqy7?&syndication=115573" frameborder="0" height="240" width="320"></iframe>
    Avec Ta Gueule par The_Remede

    3
    Dimanche 6 Mai 2012 à 11:23
    Cyril LAZARO

    Belle culture musicale. A l'époque où la musique était ma principale occupation, nous commencions les concerts avec "a forest".

    Mais ma chanson préférée reste 10:15 Saturday Night

    L'alternance entre les temps forts et les temps faibles était une trouvaille qui reste encore à explorer. En musique classique, on alterne les "forte" et les "pianissimo", mais ce morceau de Cure va beaucoup plus loin pour la compréhension du phénomène produit sur l'auditeur.

    Et il y a aussi l'immense "lullaby" qui restera comme un des morceaux les plus accomplis du groupe.

    Amitiés

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    4
    Dimanche 6 Mai 2012 à 12:18
    Adam

    Bonjour Cyril,

    causes problèmes techniques, je n'ai pu mettre Lullaby à mon grand regret l'article ne passe même pas en entier! Bravo et merci pour ta culture musicale, je vais réécouter avec plus d'interêt ! J'aime bien Love cats pour le côté joyeux !! J'ai retrouvé la magie The Cure dans tes compositions de  l'époque

    Amitiés

    @dam

     

    <iframe src="http://www.youtube.com/embed/ijxk-fgcg7c" frameborder="0" height="274" width="360"></iframe>

    5
    Dimanche 6 Mai 2012 à 12:32
    Adam

    Tien voilà ma blonde Tu as vu, j'ai pensé à toi !!!!!

    Je t'embrasse bien fort et une petite vidéo pour te faire rire !!!!!

    @dam

     

    <iframe src="http://www.youtube.com/embed/1VrR-nsE5PU" frameborder="0" height="274" width="360"></iframe>

    6
    Dimanche 6 Mai 2012 à 12:58
    Adam

    Je pose la gratte et je vais voter !!! MDR !!!!

    Bisous

    @dam

    7
    valou
    Lundi 12 Mai 2014 à 10:53
    valou

    Toute ma jeunesse....... 

    8
    valou
    Lundi 12 Mai 2014 à 10:53
    valou

    MDR.....

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :